Interventions en plénière

Page  1 sur 3  > >>

Le 15/04/2014 Intervention

Il était impératif de voter ce texte avant les élections européennes : il est la preuve que nous nous mobilisons contre les failles de la directive sur les travailleurs détachés qui date de 1996.

Le statut du détachement est le caillou dans la chaussure de la libre circulation européenne.

Les abus sont tellement nombreux qu'ils ont éclaboussé l'image même de l'intégration européenne : travailleurs sous-payés, contrôles inexistants, normes de sécurité non respectées, concurrences déloyales, absence de coordination entre les administrations, impunités et dumping social.

Le 27/02/2014 Intervention

Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, au nom du groupe PPE . – Monsieur le Président, chers collègues, face aux nombreuses intempéries qui, depuis des semaines, endeuillent notre continent, ma première pensée va aux victimes de ces drames et à leurs familles. Certains de nos concitoyens ont perdu la vie, d'autres ont été sévèrement blessés. Nombreux sont ceux qui ont absolument tout perdu. Au nom de notre Assemblée, je souhaite leur exprimer toute notre solidarité.

Dans mon pays, la Bretagne, le Var et l'Aquitaine ont été particulièrement touchés. Les dégâts se chiffrent à plusieurs centaines de millions d'euros. Je tiens à saluer à ce titre la mobilisation de notre collègue Agnès Lebrun, maire de Morlaix, qui se bat aux côtés de ses administrés pour trouver des solutions et réparer les dégâts.


Le 25/02/2014 Intervention

Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, rapporteure pour avis de la commission du développement régional . − Monsieur le Président, chers collègues, originaire de Perpignan, ville frontalière entre la France et l'Espagne, je connais bien les problèmes que pose l'absence de compatibilité entre les systèmes ferroviaires en Europe.

Pendant longtemps, chez moi, nous devions changer de train pour passer la frontière. Nous avons inauguré, fin 2013, la ligne Perpignan-Barcelone avec quatre ans de retard, notamment en raison de problèmes techniques d'interopérabilité.

Le 06/02/2014 Intervention

Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE ) – Un an après le scandale de la viande de cheval dans les lasagnes, la Commission européenne a présenté une règlementation sur l'étiquetage de l'origine de la viande porcine, ovine, caprine ou de volaille fraîche, réfrigérée ou congelée. Malheureusement, le texte sur la table n'est pas acceptable. En effet, l'exécutif bruxellois ne propose que des règles minimalistes, selon lesquelles un poulet n'ayant vécu qu'un seul mois en France pouvait bénéficier de l'appellation : "élevé en France", sans précision sur son lieu de naissance. J'ai donc voté en faveur de l'objection et contre la proposition la Commission et demandé un étiquetage obligatoire indiquant le lieu de naissance, d'élevage et d'abattage, afin de fournir au consommateur des informations claires de traçabilité.

Le 06/02/2014 Intervention

 Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE ) – J'ai voté en faveur de ce mandat de négociation clair sur le mécanisme européen d'union bancaire, qui vise à protéger le contribuable d'éventuelles faillites des banques. En effet, le compromis trouvé avant Noël entre les ministres des finances est loin d'être satisfaisant et n'assure pas une lisibilité juridique suffisante pour éviter les contagions entre institutions financières. La position des États membres présente des reculs significatifs par rapport à la proposition de Michel Barnier, notamment sur le mécanisme de prise de décision, complexe et politisé, et sur la faiblesse du fonds de secours financé par les banques, qui doit être plus crédible.

Le 06/02/2014 Intervention

Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE ) – Seulement 2% des passagers aériens obtiennent une indemnisation après avoir introduit une plainte : tel est le déséquilibre actuel entre le voyageur et la compagnie aérienne. J'ai donc voté pour ces nouvelles dispositions afin que les passagers immobilisés, dont les bagages ont été endommagés ou dont le vol a été retardé soient mieux informés et puissent obtenir des compensations. Le texte prévoit également d'augmenter le nombre de bagages autorisés en soute en incluant les sacs à main, les manteaux et sacs d'achat à l'aéroport.

Le 05/02/2014 Intervention

Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE ) – J'ai voté en faveur de cette réforme des "instruments européens de défense commerciale (IDC)" afin de lutter contre la concurrence déloyale de certaines importations, dont le cas le plus exemplaire fut les panneaux solaires chinois. Ces instruments permettront à l'Europe d'augmenter unilatéralement les droits de douanes pour compenser le dumping de produits ultra subventionnés par nos concurrents commerciaux. L'objectif de cette refonte est également de mieux armer nos entreprises contre toutes les formes de concurrence déloyale : économique, sociale ou environnementale.

Page  1 sur 3  > >>