<< <  Page  20 sur 41  > >>

Le 27/11/2012 Développement régional

Parlement européen, le 27 novembre 2012, salle ASP 3H1

Environ 196 millions d'Européens, soit 40% de la population de l'UE, vivent dans des zones frontalières. Les frontières sont des zones de compétition et de fractures mais aussi d'intenses coopérations et des laboratoires locaux de l'intégration européenne.

Elles exigent des politiques spécifiques dans le cadre d'un marché unique qui a aboli les frontières. C'est la raison pour laquelle Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID a décidé de créer, avec l'eurodéputé Gilles PARGNEAUX, un groupe de liaison dédié aux problématiques de ces espaces transfrontaliers, dont la réunion inaugurale a eu lieu aujourd'hui.

Il se réunira à intervalles réguliers pour aborder les grands dossiers européens, comme les réseaux européens de transports, le mécanisme pour l'interconnexion en Europe ou encore la mobilité des travailleurs sous un angle transfrontalier.

"Les régions frontalières nécessitent donc une attention toute particulière. Elles doivent nous servir de loupe pour analyser les avancées du marché intérieur et les progrès de l'intégration européenne," a indiqué Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID.

"Cependant, les Etats membres menacent de réduire de 20% les crédits alloués à la coopération transfrontalière européenne. C'est un très mauvais signal! L'une des politiques les plus européennes serait la variable d'ajustement des égoïsmes nationaux. Nous nous mobiliserons pour garder un budget ambitieux," a conclu l'eurodéputée.

Le 25/11/2012 dans Actualités

Protéger les enfants dans le monde"

Les technologies d’accès à internet progressent à une vitesse considérable. Il est maintenant « enfantin » de se connecter sur le web à partir d’un ordinateur, d’un téléphone portable ou d’une tablette numérique.

Cet accès généralisé est une chance, mais aussi un danger pour nos enfants. Les jeunes utilisateurs, qui surfent en moyenne deux heures par jour, sont souvent exposés à des d’images et contenus violents ou pornographiques et sont les cibles faciles d’escroquerie ou de harcèlement.

L’Union européenne, face à ce danger, a une responsabilité. Elle doit coordonner les actions de filtrage des Etats membres et trouver un équilibre entre la protection des enfants et la garantie des libertés, renforcer à la fois les mesures coercitives des Etats pour lutter contre les abus, mais aussi leurs mesures éducatives et pédagogiques, pour sensibiliser les enfants, les parents et les éducateurs au danger et opportunités du numérique.

Préparation du Conseil européen du 22 et 23 novembre : un budget européen au rabais menace la crédibilité de lUnion.

Mercredi matin, le Parlement a mis en garde les chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union : les coupes drastiques de 75 milliards d’euros proposées par le président Van Rompuy menacent de paralyser l’UE jusqu’en 2020. Le Conseil européen ne doit pas tenir un double discours : vouloir relancer la croissance en Europe et transférer toujours plus de compétences au niveau communautaire (supervision bancaire, gouvernance économique…) tout en sabrant dans le budget pluriannuel, en réduisant les investissements pour l’agriculture, les fonds structurels, la recherche, l’emploi ou encore l’éducation.

Vers une véritable Union économique et monétaire

Nous avons voté mardi 20 novembre la réponse du Parlement européen au projet d’union économique et monétaire proposé par le président du Conseil européen. Dans ce rapport, nous rappelons que la future Union économique et monétaire (UEM) pourrait débuter très vite si nous finalisions rapidement les lois en cours d'élaboration et si nous tirions le meilleur parti de ce que permet le système européen actuel.

Les députés ont ainsi appelé de leurs vœux la mise en place rapide, par la méthode communautaire, d’une Union économique, d’une Union bancaire et à terme, d’une Union fiscale, avec un renforcement du contrôle démocratique.

Plus de sécurité pour les deux roues

Les cyclomoteurs, scooters, motos, véhicules tout terrain et quads représentent à peine 2% du trafic en Europe, mais sont impliqués dans 16% des accidents mortels sur nos routes. Pour enrayer la mortalité, ainsi que pour améliorer leur empreinte écologique, les deux-roues seront soumis à des exigences plus strictes en matière de norme d’émission et de sécurité, selon le rapport voté mardi.

Nomination dun nouveau Commissaire européen en charge de la Santé et des consommateurs.

La démission récente du Commissaire maltais John Dalli, pour des motifs qui restent à éclaircir, a obligé le Parlement à se prononcer sur la nomination d’un nouveau commissaire maltais, Monsieur Borg. Les députés se sont concentrés sur les compétences du candidat pour le poste, sans lui reprocher ses opinions personnelles sur des questions relevant de la subsidiarité. Il aura la lourde tâche de mener à bien l’adoption de la nouvelle directive sur le tabac.

Gaz de Schiste : prudence et rationalité

La consommation européenne de gaz est actuellement en augmentation dans l'Union, avec des importations qui devraient atteindre 450 milliards de mètres cubes par an d'ici 2035. De nouvelles sources de gaz naturel pourraient contribuer à la diversité de l'approvisionnement, au côté d'autres mesures visant à réduire la dépendance vis-à-vis des importations, comme le recours aux énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.

Chaque pays de l'UE a le droit de décider d'exploiter ou non du gaz de schiste. Les textes votés au Parlement demandent des règles solides sur toutes les activités liées à l’extraction de ce gaz, notamment sur la fracturation hydraulique ("fracking") et conseillent à l'UE de tirer les enseignements des expériences américaines, en vue d'utiliser des processus industriels écologiques et les "meilleures techniques existantes".

Des projets spécifiques liés à l'utilisation de l'eau, comme le recyclage, devraient accompagner toute activité de fracturation hydraulique. Les produits chimiques utilisés devront être déclarés, en vue de respecter la législation européenne.

Le Président dHaïti reçu en séance solennelle

Michel Martelly, Président d’Haïti depuis mai 2011, a prononcé un discours devant le Parlement mardi à midi. L’Union européenne est l’un des premiers fournisseurs d’aide et d’assistance à Haïti. En effet, outre la pauvreté, l’île peine à se relever des désastres causés par le tremblement de terre de 2010, aggravés par l’Ouragan Sandy. L'UE doit intensifier ses efforts et être plus présentesur le terrain, pour ne pas abandonner Haïti à l’influence omnipotente d’autres puissances régionales.

Election européenne de 2014

Dans moins de deux ans, les citoyens de l’UE seront appelés aux urnes pour élire leurs députés européens. Face à l’absentéisme toujours croissant lors de ces élections, nous avons débattu jeudi des moyens susceptibles d’améliorer la participation des citoyens et de renforcer la légitimité politique et démocratique des institutions européennes.

Prix Lux : et le vainqueur est

La cérémonie de remise du Prix Lux 2012 – les oscars de l’Union européenne – s’est déroulée mercredi dans l’hémicycle. Les députés européens devaient désigner le lauréat parmi trois films candidats : « Juste le vent » de Bence Fliegauf (Hongrie, Allemagne, France) « Shun Li et le Poète » d’Andrea Segre (Italie, France) et « Tabu » de Miguel Gomes (Portugal, Allemagne, France, Brésil).

Le gagnant : « Shun Li et le Poète » d’Andrea Segre met en scène les problèmes de l'immigration et le conflit entre l'appartenance à une communauté et l'aspiration individuelle. Il raconte une belle histoire d'amitié qui dépasse les stéréotypes et les préjugés sur l'"étranger". Ce film, ainsi que les deux autres finalistes, recevront une aide du PE pour leur sous-titrage et leur diffusion dans les 23 langues officielles de l’UE.

LEurope vient en aide aux victimes de tremblements de terre en Italie

Le Parlement a voté une aide de 670 millions d’euros au titre du Fonds européen de solidarité pour les victimes des tremblements de terre qui ont touché la région d’Emilie-Romagne en Italie. En mai 2012, cette région subissait deux séismes consécutifs, faisant 27 morts, 350 blessés et plus de 13 milliards d’euros de dommages.

Le Parlement exige la fin du prélèvement des nageoires de requins en mer

Nous avons voté jeudi l’interdiction, sans dérogation possible, d’enlever les nageoires de requins à bord des navires et de rejeter le reste de l’animal – parfois encore vivant – à la mer. Cette pratique, censée être interdite depuis 2003, était difficile à détecter du fait de l’autorisation de débarquer séparément les ailerons et le corps du requin. Ce vote permettra de combler les lacunes juridiques et protéger cette espèce menacée.

Le 06/11/2012 dans Actualités

Les viticulteurs, les élus locaux et les parlementaires européens étaient réunis aujourd'hui à Bruxelles pour s'opposer avec force à la libéralisation des droits de plantations.

En Europe, contrairement aux pays dits du "Nouveau monde" (Australie, Chili, Argentine, Nouvelle-Zélande...), la production viticole fait l'objet de règles strictes qui imposent l'obtention d'un droit pour chaque plantation de nouvelle vigne. Cette règle qui permet de privilégier la qualité sur la quantité a été remise en cause en 2008. Une libéralisation complète des droits de plantation à l'orée 2016 a été votée, à la hâte, à cette époque, sans aucune étude d'impact ni de réflexion sur les conséquences.

Le Parlement, à plusieurs reprises, s'est exprimé contre cette libéralisation. Pour Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID : "Nous devons maintenir les droits de plantations si nous voulons sauvegarder notre modèle viticole. La dérégulation n'est pas acceptable; elle signifierait que n'importe qui pourrait planter n'importe quoi n'importe où et lui donner l'appellation qu'il veut."

"Cette mesure vise à privilégier la quantité et l'industrialisation au mépris de la qualité et de la tradition. Or, ce sont ces dernières qui font notre compétitivité sur les marchés mondiaux. Les conséquences socio-économiques seraient désastreuses". Chute des prix et des revenus pour les agriculteurs, déplacement des vignobles dans les zones d'exploitation faciles, dévalorisation des produits, détournement de notoriété des appellations, bouleversement de l'aménagement des espaces ruraux et des paysages."

"Nous nous y opposons fermement. La balle est maintenant dans le camp de la Commission européenne qui doit entendre les craintes des territoires et de leurs représentants."

Le 10/10/2012 Culture, sport, média

Communiqué de presse :

Vin-Mention «Château»: «Préservons l'authenticité!» Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID, Dominique VLASTO (PPE, F)

Les députées européennes Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID et Dominique VLASTO contestent la demande d'utilisation de la mention «Château» sur les bouteilles de vins américaines vendues sur le marché européen.

En Europe, l'appellation «Château» garantit un vin issu à 100% de raisins récoltés et vinifiés sur une même propriété, tandis qu'aux Etats-Unis, c'est une simple marque commerciale qui ne certifie en rien la qualité.

«Tant que les Etats-Unis refuseront de lier la mention «Château» à des exigences de production identiques aux nôtres, l'utilisation de cette mention doit leur être refusée. Nous voulons la réciprocité commerciale et nous nous opposons à cette demande qui encouragera la concurrence déloyale.»

«Nous appelons donc le Commissaire à l'Agriculture, Dacian Çiolos, en charge d'instruire cette demande, à ne pas céder aux sirènes du marketing américain et à préserver le choix de l'authenticité et de la qualité!»

Le 10/10/2012 Culture, sport, média

Communiqué de Presse :

"L'éducation aux médias, un instrument essentiel pour l'éducation de nos enfants", Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID (PPE, F)

La commission Culture a voté mardi le rapport de Silvia Costa "Protéger les enfants dans le monde numérique." Ce sujet d'actualité et clivant entre certains groupes politiques au Parlement, a été adopté avec 20 voix pour, 3 contre et 5 abstentions et devrait être mis aux voix en plénière le 19 novembre 2012.

Face à l'ampleur du danger, une action coordonnée au niveau européen s'impose. Comme le souligne Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID, "c'est bien à l'Union européenne de trouver l'équilibre entre la protection des citoyens (en particulier des enfants), et les garanties des libertés fondamentales (tels que le droit à l'information et le pluralisme des médias)."

Outre la lutte contre les contenus illégaux ou les comportements abusifs, il faut mettre l'accent sur l'éducation aux médias, instrument essentiel pour l'éducation des enfants. Comme le rappelle la députée du Sud-Ouest, " les mineurs seront mieux protégés grâce à une meilleure coordination au niveau européen des lignes directes et des autres points de contact, à des meilleurs contrôles des téléphones portables, à des logiciels de filtrage, à une meilleure coordination des lignes directes, mais aussi par une meilleure éducation au numérique des parents et des éducateurs."

Le 27/09/2012 Culture, sport, média

Communiqué de presse :

Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID a accueilli favorablement l'adoption par la Commission européenne de la communication sur les secteurs culturels et créatifs et leur rôle pour la croissance et l'emploi en Europe, dans laquelle elle reconnaît l'importance stratégique de ce secteur comme levier de croissance.

L'élue du Sud-Ouest avait été en charge au Parlement européen en 2011 du rapport "Libérer le potentiel des industries créatives et culturelles" et se réjouit que la nouvelle stratégie de la Commission reprenne ses propositions. "La Commission fait un pas en avant et reconnaît enfin la nécessité d'adapter une fiscalité réduite pour les biens culturels, qu'ils soient sur support physique ou en ligne," a-t-elle déclaré.

"En outre, il est urgent d'aider la transition vers le numérique des contenus et des infrastructures et de renforcer la sécurité d'internet et la confiance des consommateurs".

Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID regrette néanmoins le double discours de la Commission qui insiste, d'un côté, sur l'importance des crédits européens pour stimuler les industries culturelles mais qui, de l'autre, ne les rend pas explicitement éligibles dans ses propositions de règlements sur les fonds structurels.

<< <  Page  20 sur 41  > >>



Contact
Permanence/ Cabinet:
Tel. +33 (0)4 68 08 40 85
contact@sanchezschmid.eu
Suivez-nous
Suivez mon actualité sur Facebook Suivez mon actualité sur Twitter

Nos dernières Vidéos